2 mars 2015

Mon expérience capillaire : espacer les shampooings


Loin de succomber à un effet de mode "on en parle sur le net et les réseaux sociaux", j'ai commencé à espacer les shampooing voilà deux ans. A ce moment-là, je lavais mes cheveux tous les deux jours et c'est en achetant mon premier shampooing certifié biologique que j'ai décidé d'espacer les lavages. Mon but était d'arriver à en faire un par semaine. Aujourd'hui mon rythme est d'un lavage tous les 10 à 15 jours. J'ai d'ailleurs fait une tweet-story sur Twitter à ce propos, c'est ce qui m'a donné l'idée d'en faire un article complet, plus détaillé.



http://www.lesideesdesamia.com/2013/09/mes-defis-de-la-semaine-n33.html
Mon premier shampooing fait-maison

Espacer les shampooings, pourquoi ? Comment ? Voici mes conseils et mes anecdotes. 

Les premiers temps :

Comme je l'ai dit plus haut, j'ai commencé par acheter un shampooing en magasin biologique. Peu importe la marque. Il était adapté à mon type de cheveu, c'est-à-dire "gras et avec des pellicules". Enfin, c'est surtout que je croyais, mais ça vous le verrez plus tard. Nous étions au printemps 2013 et en achetant ce shampooing je me suis fixé un objectif : celui de faire deux shampooings par semaine au lieu de un tous les deux jours. J'ai utilisé ce shampooing pendant quatre mois (mars/avril/mai/juin) avec satisfaction, puis je n'ai pas eu les moyens de le racheter (7€ les 250 ml quand même). Les deux mois suivants (juillet/août), je suis retournée à mon ancien shampooing mais... j'ai respecté mon rythme de deux shampooings par semaine, pour ne pas agresser mon cuir chevelu. 

Puis, au bout de ces deux mois, j'ai eu l'idée de faire mon propre shampooing. Nous étions en septembre 2013. J'avais tous les ingrédients en main, alors je me suis lancée. 

Une fois ma recette élaborée (et publiée ici car c'était un défi écologique), j'ai voulu savoir si mon shampooing était efficace sur les cheveux gras. Alors... j'ai décidé de ne pas les laver pendant une semaine. Le dimanche suivant mes cheveux étaient luisants, collants, vraiment pas agréables au toucher. D'autres diront qu'ils étaient sales, mais le sébum protège le cheveu. Je dirai pour positiver qu'ils étaient bien enduits de sébum. :)

Après une semaine j'ai donc fait un lavage avec mon shampooing fait-maison. Et là... que dire... sans exagérer, mes cheveux étaient doux, léger, brillants et démêlés comme si je sortais de chez le coiffeur. Un pur bonheur.

S'habituer à un nouveau rythme de soins pour les cheveux et dépasser ses aprioris.


A partir de là, en octobre 2013, j'ai adopté un rythme d'un shampooing par semaine le dimanche soir. C'était dur de tenir la semaine, car ils étaient gras au bout de quatre jours. Mais convaincue, j'ai persévéré et finalement j'ai remarqué qu'ils graissaient moins. D'octobre à décembre, je faisais très régulièrement (tous les 2/3 jours) des shampooings secs avec d'abord du bicarbonate de soude, puis de la fécule de maïs. Je peignais aussi mes cheveux matin et soir pour étaler le sébum vers les racines. Car contrairement à ce que l'on entend souvent, le sébum n'est pas quelque chose de sale, c'est une sécrétion qui sert à protéger le cheveux. Bien évidemment, ce n'est pas très agréable qu'il s'en accumule trop sur notre crâne, mais il n'étouffe pas pour autant le cheveu. On peut même faire des cures de sébum et ne pas se laver les cheveux pendant un mois voire plus. Pour l'avoir déjà fait, je peux vous dire que ça fait vraiment beaucoup de bien aux cheveux, une fois les aprioris et préjugés (dé)passés.

Pour en revenir à nos moutons, les débuts ont été très durs quand on commence à espacer les lavages, car même en faisant un shampooing sec le matin, mes cheveux pouvaient être très gras le soir. Mais j'ai tenu bon. Et notamment grâce au chignon, coiffure qui s'est révélée idéale pour gagner 1, 2 ou 3 jours de lavage.

Concernant les soins, pour tout vous dire, je n'en faisais pas, mise à part des rinçages au vinaigre après chaque lavage. Je n'ai jamais été adepte des après shampooings, des masques capillaires et autres soins. Mais il a fallut que je m'y mette...

Alors, au bout de trois mois à ce rythme (petit rappel : un lavage par semaine avec mon shampooing maison et des shampooings secs entre deux), j'ai commencé à espacer davantage petit à petit. Huit, neuf puis dix jours au bout de six mois. Nous étions en mars 2014. Et il a fallut me rendre à une évidence, tenir 10 jours sans shampooing c'est bien, mais entretenir ses cheveux entre deux c'est encore mieux. Depuis fin décembre 2013, j'avais arrêté les shampooings secs. Mes cheveux ne regraissaient plus autant qu'avant, ils me sont donc devenus inutiles. A ce moment là, de janvier à mars 2014, je me contentais de mon shampooing dont je n'avais pas changé la recette. Seulement, mes cheveux n'étaient plus aussi démêlés qu'au début après les lavages. Ils restaient néanmoins brillants et doux. Que faire ?


Savoir écouter son corps et répondre positivement aux signes qu'il nous envoie : réadapter la routine de soin n'est pas un échec.


J'ai eu l'idée d'élaborer un masque hydratant et nourrissant qui ne nécessitait qu'un rinçage à l'eau. Un masque après shampooing en fait. J'ai pris mon temps pour élaborer et adapter la recette à mes attentes au niveau de la texture que je voulais "mousse" et des actifs : hydratants et nourrissants. J'ai mis tous le mois de mars à élaborer cette recette qui est notamment un mélange entre ces deux recettes de chez Aromazone : Recette 1 + recette 2 = une recette de masque après shampooing hydratant et nourrissant qui n'est pas postée. Pas encore. J'essaye les recettes avant de les mettre en ligne et celle-ci il m'a fallut quelques essais pour arriver à ce que je souhaitais.

Bref. En élaborant cette recette, je voulais m'en servir pour prendre soin de mes cheveux entre deux shampooing. En faisant un lavage tous les 10 jours, je faisais ce masque sur mes cheveux systématiquement 5 jours après un lavage. Il me faisait office de shampooing doux et m'a surtout permis de continuer à espacer davantage les lavages. Au bout de dix mois, au début de l'été, je tenais deux semaines sans shampooing. C'est courant de l'été dernier (2014) que j'ai commencé à les hydrater plusieurs fois par semaine avec de l'aloé véra. Et depuis le mois de mai 2014, je fais régulièrement des bains d'huile et des poses de henné neutre.

Se lancer de nouveaux défis pour continuer à aller de l'avant et mieux connaître ses limites, voire les repousser.


Et puis, fin août 2014, je me lance le défi d'essayer de laver mes cheveux au savon d'Alep. Au delà de la démarche d’utiliser un minimum de produits pour prendre soin de moi, ceci m'a permis sans que ce ne soit un objectif premier d'espacer les shampooings jusque trois semaines. C'est le sujet de l'article concernant les défis du mois que vous pouvez lire ici. Même si depuis début décembre 2014, je ne l'utilise plus en tant que tel, j'arrive tout de même à faire un lavage tous les 10 à 15 jours. En ce moment, je me sers d'un shampooing solide qui me convient parfaitement, je continue de faire des masques entre chaque shampooing, des hennés neutres et des bains d'huiles régulièrement.

Comme je l'ai déjà mentionné dans l'article sur le savon d'Alep, le shampooing solide provient de la boutique Fraiche Cosmétiques. Partenaire du blog, elle offre aux lecteurs une réduction de 30% sur leur première commande avec le code SAMIA. Je ne reçois rien en retour.

La clé est en nous-même, il suffit de trouver la bonne, de ne plus la lâcher. Se remettre en question c'est aussi continuer d'avancer.


En conclusion, pour espacer les shampooings, il faut être convaincu, motivé. Ne pas avoir peur de l'aspect des cheveux gras, surtout au début.  Il faut être patient. Il n'y a pas de routine miracle, chacun est différent. Ce qui me convient à moi, ne l'est pas forcément pour les autres. C'est donc à vous de trouver votre routine de soin et le rythme qui vous convient. J'aimerai aussi dire que je pensais avoir les cheveux gras. Il n'en est rien ! Mes cheveux sont de type normaux, et je reste convaincue que tout le monde peut arriver à avoir des cheveux de ce type en faisant des soins adaptés qui aideront à réguler les causes de l'état dans lequel ils sont (gras, secs, déshydratés, etc.). Je terminerai par insister sur le fait que le type de cheveux "racines grasses-pointes sèches" n'existe pas. Il s'agit simplement d'une accumulation du sébum sur le haut des cheveux.



Espacer les shampooings vous le faites déjà ? Quelle est votre routine cheveux ?



Prenez soin de vous, 

Samia

20 commentaires :

  1. Alors, moi je lave mes cheveux deux fois par semaine pas moyen de faire moins avec le yoga et tout. Parfois, j'utilise aussi un shampoing sec que j'ai fait moi-même mais il me permet juste de remettre à demain le lavage mais c'est déjà ça.
    Concernant ma routine, je suis revenue à ce qui marchait sur moi et à ce que je trouve à la Réunion, c'est-à-dire les shampoings bio de Demarclay composés le plus souvent d'argile ou de rhassoul et d'un cocktail d'huiles essentielles. Et, c'est exactement ce qu'il faut à mes cheveux sensibles et à pellicules et gras ( ils le sont bcp moins pour le coup). Mais, là il me manque sérieusement un bon après shampoing et un nouveau sérum car je n'en ai plus.
    Je trouve que le " plus dur" est de trouver de bons après shampoings et/ou masques bio et pas trop cher surtout à la Réunion. Là, je suis assez tentée par la marque Lavera pour un soin après le shampoing car il parait que ce sont de bons produits et plutôt abordables. Tu connais toi leurs produits?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu fais du yoga ? J'aimerai bien en faire :)
      De la marque Lavera je n'ai acheté qu'un dentifrice, je ne peux pas t'en dire plus. Pour les soins des cheveux, je trouve que les masques et après shampooing coûtent assez cher en bio. J'ai donc fabriqué un masque après shampooing, mais la recette n'est pas publiée.

      Supprimer
  2. mon rythme c'est un shampoing par semaine, avec un shampoing sec le 4eme jour .....mais je dois dire qu'au toucher ça me gêne même si ils encore une bonne tenue visuellement .....je fais un bain d'huile avant mon shampoing pour avoir de la brillance et de boucles. je vais essayer d'hydrater avec de l'aloé vera , cela me semble une bonne idée. bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est une très bonne chose, tu verras bientôt tu n'auras plus besoin de fait un shampooing sec entre deux autres shampooings.

      Supprimer
  3. Coucouuu !
    J'espace mes shampoings mais sur 1 semaine et parfois plus quand j'utilise les poudres ou que je réalise des soins ! Et surtout je tiens grâce à la maizena que je mets dans mes cheveux pour qu'ils semblent moins gras à l'oeil nu ! Et ça marche vraiment bien, la maizena m'aide vraiment à tenir !
    Après 1 shampoing dans la semaine ça me va pour l'instant, mes cheveux sont en pleines formes donc pourquoi changer ?! ^^ J'essaierais de faire plus l'année prochaine quand je serais au chômage, ça sera plus facile de tenir haha :p
    Merci pour cet article et pour avoir référencé tes anciens articles en rapport avec ta routine cheveux !
    Bonne journée :*

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Laurea pour ce gentil message, l'espacement se fait progressivement. Il faut aussi écouter ce que tes cheveux te disent (oui oui ils parlent).

      Supprimer
  4. C'est quelque chose que je ne suis pas prête à faire... J'ai quand même avancé dans la mesure où je fais attention à la compo de mes shampoings et où dès que j'aurai terminé celui en cours, je tenterai de le faire moi-même.

    RépondreSupprimer
  5. Je trouve ça super que tu partages ton expérience. J'ai décidé de passer au naturel et d'espacer mes shampoings il y a 6 mois, j'en avais marre de mes cheveux gras que je devais laver tous les jours. J'ai commencé par un shampoing tous les deux jours avec un shampoing bio sans sulfate. En ce moment je me lave les cheveux avec du rhassoul et j'adore ! Moi aussi je les lave le dimanche et j'essaye de tenir toute la semaine. Je tiens quatre jours ensuite c'est queue de cheval ou chignon. Je suis convaincue que se laver les cheveux tous les jours avec un shampoing conventionnel est mauvais pour sa santé et sa beauté, j'espère un jour pouvoir me laver les cheveux au même rythme que toi :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu va y arriver, la queue de cheval et le chignon ça aide beaucoup !

      Supprimer
  6. Bon comme dit déjà, j'en suis à 4 jours, je vais essayer ta technique sur une semaine avec shampoing sec, et surgit brossage et cheveux attachés. Ça fait plus d'un an que je suis à ce rythme et que je le dépasse pas, alors faut que j'essaie en me faisant violence! Parce que 1 shampoing par semaine serait vraiment idéal pour moi !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère que tu vas y arriver. Il faut aussi se poser la question de savoir pourquoi nos cheveux regraissent-ils aussi vite. Il peu y avoir plusieurs raisons.

      Supprimer
  7. Très instructif ton article.
    Juste au moment ou j'ai fais mon bilan après un an de soin capillaire au naturel.
    Je suis contente pour toi.

    Moi aussi j'ai réussi à espacer mes lavages, et ma routine à complétement changé. Je pense aussi aujourd'hui que j'ai les cheveux normaux et pas sec comme je l'ai longtemps pensé.

    Après à chacune de trouver ce qui lui convient. :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, on a souvent des préjugés sur nos cheveux, on pense qu'on ne peux pas s'en défaire alors que non.

      Supprimer
  8. Merci de partager ton expérience avec nous, c'est vraiment très intéressant et ça permet de voir les petits "trucs" des gens qui essaient d'espacer ( voir de se passer ) de shampoing. Pour l'instant je suis passé de deux jours à trois jours : c'est un petit pas, mais c'est déjà pas mal mes cheveux régressant avant des la fin de la première journée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cela se fait petit à petit. La démarche commence par de petits pas.

      Supprimer
  9. J'essaie également de ne pas trop me laver les cheveux mais comme je fais régulièrement du sport, ce n'est pas facile :/ J'arrive tout de même à faire un (voire 2 quand je fais encore plus de sport) shampoings par semaine et j'alterne avec des poudres (rhassoul et poudres ayurvédiques). Quand je ne fais pas de sport du sport je ne fais qu'un shampoing et aucun soucis de cheveux gras :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est bien d'alterner les shampooings avec des poudres. Ça permet d'éviter les tensioactifs.

      Supprimer
  10. Je suis super motivée en ce mois de juillet et encore plus après avoir lu ton article. Cela fait 4 ans que j'ai commencé à espacer mes shampoings tous les 2 jours, ensuite tous les 3 jours et depuis mars dernier tous les 5/6 jours. Mais depuis le début de l'été, mes cheveux d'asiatiques regraissent à vitesse grand V. J'ai donc décidé de passer aux choses sérieuses : passer au shampoing solide après avoir fini celui bio liquide en vrac, et m'en tenir à 1 lavage par semaine. Et surtout faire ma propre tambouille en suivant, entre autres tes recettes ^^ Merci Samia !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Mona !
      Merci de venir par ici :) Pour t'aider tu peux aussi faire des shampooings secs, et des bains d'huiles, certaines huiles aident à réguler la production de sébum. :)

      Supprimer

✿ Laisser un petit mot. Je réponds toujours ✿

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...