28 juil. 2015

{ Découverte } Les bienfaits des plantes : Zoom sur la sauge.

Hello!


Adepte depuis quelques temps maintenant de la phytothérapie, j’aime m’informer et découvrir de nouvelles plantes et leurs vertus. L’année passée, je me suis penchée sur une plante utilisée assez souvent en cuisine, moins connue pour ses qualités cosmétique : je veux parler de la sauge.


Qu'est ce que la sauge ?


Son nom provient du latin « salvare » qui signifie sauver, guérir. Dans l'Antiquité, les  Égyptiens et les Romains dans de nombreux soins et son utilisation a perduré jusqu'à l'époque médiévale. De nos jours, la sauge reste très utilisée en phytothérapie.

Cette plante, je l’utilise sous deux formes différentes : les feuilles, et l’huile essentielle. Les feuilles me servent à préparer des infusions. L’huile essentielle je l’insère dans des recettes cosmétiques : parfois des recettes minutes, d’autres fois dans des soins plus élaborés.

Les propriétés de la sauge.

Munie de nombreuses qualités, elle est surtout connue tant qu'actif astringent et antiseptique : soin des maux de gorge, traitement des aphtes en infusion et gargarisme et parfois même de l'asthme en fumigation.
Aussi connue comme fixateur de parfum, il suffit de frotter une feuille de sauge sur la zone du corps à parfumer, et celui-ci tient plus longtemps (je n'ai pas encore essayé mais je compte bien). 
La sauge permet aussi de réguler la transpiration et les bouffées de chaleur. Et c’est pour cette dernière indication que je me sers de cette plante, et davantage l’été..

L’infusion de sauge : réguler naturellement la transpiration.

J’ai découvert cette formidable possibilité de la sauge il y a deux ans. Ce n’est pourtant que cette année que j’ai acheté enfin les fameuses feuilles à infuser. Comment faire ? Je fais infuser les feuilles dans une eau frémissante pendant 10 minutes. C’est important de laisser l’eau frémir et non pas bouillir. En effet, dans une eau trop chaude le mécanisme d’infusion n’est pas aussi efficace, puisque l’on perd une partie des vertus de la plante avec la chaleur. Le mieux reste tout de même l’infusion à froid toute une nuit.


Habituée au goût des plantes, je bois cette infusion seule, l'associant aussi parfois à d’autres plantes (verveine, passiflore) voire même à du thé. Le but étant d’en consommer 3 fois par jour. C’est l’absorption régulière pendant durant la journée et pendant plusieurs jours qui va permettre de réguler naturellement la transpiration. 

Remarque :



Vous le saviez peut-être, ou non, mais empêcher la transpiration de s’évaporer n’est pas normal pour notre corps. De fait, c’est un processus de refroidissement naturel  du corps, au même titre que d’aller faire pipi (et oui). Le fait de transpirer permet au corps de réguler notre température, et cela davantage en été, lors des canicules, des coups de stress, etc. 
Avec les déodorants naturels, il n’est pas possible de bloquer ce processus dont nous avons bien besoin. La tisane à la sauge est donc un bon moyen d’éviter des pics de transpiration durant la journée. Aussi, je conçois que tout le monde n’apprécie pas les tisanes, ou y voit une boisson hivernale. Pourtant, il ne m’a fallut que trois jours à boire cette infusion pour voir la différence. 

L'huile essentielle de sauge sclarée : mon déodorant minute.


Lorsque je n'ai pas le temps ou la possibilité de fabriquer mon déodorant maison, j'aime avoir des solutions de replis sous la main. Et quoi de mieux que les recettes minutes pour cela ?

J'utilise assez souvent dans ce cas du bicarbonate de soude que j'applique directement sous les aisselles.

Parfois, c'est plutôt l'huile essentielle de sauge sclarée (et pas une autre, il existe plusieurs sortes) que j'applique directement sur la peau. Il suffit de mettre 2 gouttes au bout des doigts et de l'étaler sous l'aisselle.



Je change aussi de temps à autre en appliquant l'huile essentielle de Palmarosa dont j'apprécie le parfum fleuri et délicat. 

Remarque :   

Les huiles essentielles s'utilisent avec précaution, renseignez-vous et faites un test cutané avant toute utilisation avec d'éviter les risques d'allergie. Pour les enfants et les femmes enceintes, des précautions particulières sont à respecter. 


Connaissez-vous la sauge ? Utilisez-vous des huiles essentielles en déodorant ?



 
 http://www.facebook.com/lesideesdesamia https://twitter.com/LesideesdeSamia http://instagram.com/lesideesdesamia

5 commentaires :

  1. Coucou ! J'ai l'huile essentielle de sauge mais je l'utilise très peu. Avant de déménager, j'avais de la sauge qui poussait dans le jardin mais à cette époque là je ne connaissais pas tous les bienfaits de la sauge. Dommage ! Bonne journée =)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh oui c'est dommage. Tu peux toujours utiliser l'He de sauge en déodorant ou bien en soin antipelliculaire. :)

      Supprimer
  2. J'utilise la sauge en tisane l'hiver, infusé dans du lait et du miel pour apaiser la toux ou en cas de grippe, d'angine.....
    En huile essentielle, j'utilise peu la sauge sclarée en déodorant car j'ai un peu de mal a supporter trop longtemps son odeur, j'utilise de la menthe poivrée dont l'odeur fraîche passe mieux.
    Merci pour cet article intéressant.
    Bonne soirée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai de la menthe des champs, pourquoi pas l'essayer en déodorant ? :)

      Supprimer
  3. La menthe poivrée a aussi à peu près les mêmes caractéristiques que la sauge. La plante est aussi référencée en homéopathie dans des indications proches de celles de la phytothérapie : raucité de la voix, toux sèche et toux d’irritation, coup de froid et douleurs à la digestion de type coliques ou ballonnements. Sinon pour en savoir plus sur la phytothérapie, cette page traite le sujet:http://phytotherapie.confort-domicile.com/

    RépondreSupprimer

✿ Laisser un petit mot. Je réponds toujours ✿

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...