7 sept. 2015

Je suis une femme écolo, mais...

Pour débuter cette reprise des articles sur le blog, j'ai pris le parti de faire écho au dernier article publié en juillet "Pourquoi je ne ferai pas de gommage avec du sable ?", en écrivant à nouveau un article de réflexion. Qu'est-ce qu'être une "écolo" ? Bien souvent, les clichés et idées reçus priment, mais surtout, à travers ce blog, je suis consciente de ne montrer qu'une certaine image de moi-même. Je pense que certains lecteurs idéalisent notre quotidien. Or personne n'est parfait même dans ce qu'il prône, la preuve...

 


 Je suis une femme écolo mais...


  • J'ai beau avoir un oriculi, je retrouve toujours des paquets de cotons tiges chez moi. Avant j'étais du genre à faire du stock j'achetais 5 paquets d'un coup. Et là, j'en retrouve pas mal quand je fais mon ménage... Du coup, j'en utilise assez souvent des cotons-tiges.


  • J'ai beau aimé faire des choses moi-même, quand j'ai une envie soudaine de quiche ou de tarte, je ne me donne pas la peine d'aller acheter une pâte feuilletée chez le boulanger en lui présentant une boite tupperware pour être zéro déchet. Je ne me donne pas non plus la peine de la faire moi-même, (Sauf l'exception pour les croissants du dimanche matin et si je suis de bonne humeur. Haha ! ). Non. Je vais au supermarché du coin, et j'en achète une (certifiée bio quand j'ai assez de monnaie pour payer le surplus...) et dans un emballage plastique en prime !


  • J'ai beau aimé ne pas gaspiller l'eau, des fois c'est juste trop délicieux de rester sans rien faire sous l'eau chaude de la douche.


  • J'ai beau être une fille écolo, je n'achète pas tout en version « bio ».


  • J'ai beau aimé la nature, je suis incapable de prendre soin d'une plante. On m'en offre régulièrement,  alors à chaque fois j'y met du cœur en me disant cette fois-ci c'est la bonne, je vais la garder longtemps, mais rien n'y fait, elles meurent toutes de déshydratation les pauvres.


  • J'ai beau être une fille qui se veut le plus écologique possible, je dé-teste trier les déchets ! Je trouve ça ennuyeux. Voilà pourquoi l'objectif zéro déchet me convient bien mieux !


  • J'ai beau être une fille écolo, je ne fais pas tous mes achats en biocoop.


  • J'ai beau être une fille écolo, des fois je prends ma voiture pour aller acheter une baguette. J'ai honte … et aussi une bonne excuse : la boulangerie ferme à 19h15 et je pars à 19h11.


  • J'ai beau avoir organisé un goûter pique-nique écolo, quand je déjeune le midi entre deux rendez-vous pour le boulot, c'est pas toujours joli à voir niveau déchets.


  • J'ai beau être une fille écolo, je n'achète pas forcément local chez le producteur voisin.


  • J'ai beau être une fille écolo, je ne me chauffe pas grâce aux énergies renouvelables (et j'aimerai bien!).


  • J'ai beau être une fille écolo, il n'y a pas que des ingrédients achetés en vrac chez moi.


Tout cela pour vous dire que...



  • J'ai beau-être une fille écolo, j'ai comme tout le monde, quelque petits défauts.

  • J'ai beau aimer ce mode de vie, je ne suis qu'au début du chemin, même si depuis 2004, l'année où je me suis penchée pour la première fois sur le sujet, j'en ai parcouru un joli bout.


  • J'ai beau être une fille écolo, je ne juge pas les choix de vie des autres : écologique ou non , zéro déchet ou non, fait-maison ou pas. 

Alors, me suivre c'est bien, me lire ça me fait très plaisir, si cela vous aide à réfléchir, entamer une réflexion c'est déjà une très belle chose. Prenez ce qui vous arrange. Dans l'écologie, quand on aspire au zéro déchet, ou autre, il ne faut pas se mettre des contraintes et des barrières au-dessus de nos moyens. Le changement se fait progressivement. Que l'on soit citadin, ou moins proche d'une ville, les alternatives ne sont pas les mêmes, néanmoins elle existent. A chacun de choisir ce qui lui convient. Quand on n'a pas de transport en commun chez soi, il ne faut pas culpabiliser de prendre sa voiture. Quand on réside en ville, et que l'on a pas les moyens d'aller directement chez un producteur, pas la peine culpabiliser non plus. Faites-vous plaisir. Respecter la nature et se faire plaisir ne sont pas deux idées contradictoires, bien au contraire...

Et toi ? Tu aimes l'écologie mais....





 
 http://www.facebook.com/lesideesdesamia https://twitter.com/LesideesdeSamia http://instagram.com/lesideesdesamia

16 commentaires :

  1. C'est vrai, je suis comme toi, j'avance avec mes petits défauts aussi. ..mon objectif de cette année par exemple c'est trouver une alternative aux grandes surfaces. ..et on y arrive! Pas en tout bio, mais en privilégiant le local aussi... et quand on dérape et bien j'ai appris a ne pas culpabiliser. ...

    RépondreSupprimer
  2. Coucou Samia,
    Nous on eqt 3 à la magison. Chéri et l'ado n'ont pas le meme atttrait que moi pour l'ecologie et le zéro déchet. Alors je fait la chasse au tri je passe derrière eux..
    Par contre ils sont fans du fait maison surtout si cela se mange. J'essaie depuis peu de faire un max moi-même y xompris les pâtes brisée et sablée.
    Je dirai : on fait ce qu'on peut. Et c'est déjà pas mal !
    Bises
    Delphine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui c'est exactement ça on fait ce qu'on peut et c'est déjà bien. Le fait maison je suis 100% d'accord avec eux. :)

      Supprimer
  3. Salut, ça va?
    Très chouette cet article.
    Je ne sais pas si je suis écolo parce que ça reste difficile pour le moment. Je suis encore chez mes parents au chômage et ma famille ne partage pas forcément mes convictions.
    Je ne mange pas bio mais on a fait un petit potager dans la jardin avec des salades, tomates, brédes, persil...etc. Il m'arrive de commander certains produits de beauté surtout le maquillage en métropole; j’essaie d'éviter mais parfois c'est case obligée.
    J'essaie de faire attention à l'eau mais tout comme toi j'aime passer du temps sous l'eau. Concernant le chauffage, je l'utilise quand en hiver pour sortir de la douche avec un ptit chauffage d'appoint. Sinon, je veille à ne pas laisser allumer l'éclairage inutilement. L'eau chaude c'est nous c'est par panneau solaire donc ça c'est plutôt bien.
    Le tri, on le fait plutôt consciencieusement.
    Et là, je me suis enfin décidée à acheter des cotons lavables. Peut-être que je passerai à l'oriculi à la fin de l'année. Enfin bref, il reste beaucoup de choses à faire.
    Ah oui, comme faire une demande pour avoir un compost. Ça serait utile pour le potager; et moins de déchet dans la poubelle.
    Côté voiture, obligé de l'utiliser. Le service de bus de ma commune n'est pas assez performant pour que je puisse l'utiliser. Et comme notre ville, est un peu en pente et que je suis très paresseuse, la voiture est mon meilleur ami.
    Et pour finir, pour le jardin chez nous on a plutôt la main verte donc y a beaucoup de plantes chez nous.
    Bon, tu verras ton article m'a inspiré lol! Donc, merci!

    Bon week-end à toi!
    Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le potager c'est vraiment bien, et on a le choix pour l'entretien (avec/sans pesticides). J'aimerai bien avoir un panneau solaire aussi :) Tu es écologique à ta façon, à chacun son chemin et ses objectifs. Bises !

      Supprimer
  4. Je suis écolo mais ....humaine et parfois, je craque sur des friandises qui ne sont pas du tout locale et j'ai aussi pleins de défauts. J'essaie de faire attention le plus possible mais je ne veux pas non plus me frustrer et devenir une écolo aigrie....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois que nous craquons tous à quelques moments, c'est normal, et humain oui. Être écolo, ce n'est pas se frustrer justement. :)

      Supprimer
  5. Je pense qu'en terme d'écologie personne n'est parfait. Et rechercher la perfection serait d'ailleurs dangereux pour notre équilibre psychologique... Il m'arrive aussi d'acheter des bananes et avocats à l'autre bout du monde, consommer des produits par forcément bio, craquer pour des cosmétiques pas naturels... Mais voilà, il faut aussi voir ce que l'on fait et ne pas rester toujours dans la culpabilité je pense ^^

    RépondreSupprimer
  6. Tu es normale quoi, pas un robot mais une personne qui réfléchit (c'est déjà bien!) et qui agit en conséquence (c'est encore mieux), petit à petit. Je suis pareil, j'ai beaucoup évolué ces dernières années, mais il me reste encore du chemin à faire. Pourtant, je ne me stresse pas; on ne peut pas être "parfait" du jour au lendemain, surtout quand on ne vit pas seule et puis il faut le temps que ces petites évolutions deviennent une part de routine et pas juste des contraintes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Voilà c'est exactement ça. Merci de ton témoignage Émilie :)

      Supprimer
  7. on fait ce que l'on peut et ce n'est déjà pas mal .... surtout quand on bosse, si on a des enfants, une maison/apart à entretenir,... et un minimum de vie sociale ;-) Il suffit d'apporter sa petite contribution à une planète meilleure :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et oui, il y a plein de composantes à prendre en compte ! :)

      Supprimer
  8. C'est déjà très bien ce que tu fais :)
    Moi j'ai la chance d'avoir un père maraicher bio du coup j'ai des légumes frais et bio quand je veux, il me suffit d'aller aux champs et de les cueillir !
    Sinon petite astuce pour ne pas acheter ta pâte : c'est moins cher, plus rapide que d'aller au supermarché et plus écolo !

    Alors tu mets un verre d'eau que tu verses dans ton saladier, puis tu mets 1/6 d'huile, tu ajoutes sel (ou sucre) et tu mélanges.
    Ensuite tu ajoutes la farine au fur et à mesure tout en mélangeant (moi je mélange avec deux doigts ça permet de bien se rendre compte de la consistance de la pâte) ça forme une boule et tu peux ensuite l'étaler sans problème (il faut donc ajouter de la farine si ça colle)
    Voilà !!

    J'espère que j'ai été assez claire ! C'est le petit secret de ma grand-mère et ça marche avec toutes les pâtes : tu peux faire une tarte aux poireaux ou une tarte aux abricots ce sera toujours aussi bon ! (à toi de varier les huiles et les farines)

    Merci pour ton blog,

    Mathilde

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Mathilde ! Merci pour ton astuce, avoir un père maraîcher bio j'aurai bien aimé. Quoique le mien cultive pas mal de choses dans son jardin aussi. :)
      Entre temps, j'ai trouvé le temps de fabriquer une pâte brisée mais ta recette est encore plus simple, alors j'essayerai. Merci.

      Supprimer

✿ Laisser un petit mot. Je réponds toujours ✿

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...