1 nov. 2015

Défi écologique en novembre : Prendre soin de sa bouche au naturel.

En préambule de cet article, je voulais vous remercier pour vos votes aux Golden Blog Awards. C'est grâce à vous que j'ai été sélectionnée pour la finale. Un grand MERCI ! :)

Bonsoir ! 

Le mois de novembre est à peine commencé qu'un nouveau défi est déjà lancé. Vous êtes prêt(e)s ? Le thème du mois est : l'hygiène bucco-dentaire. Depuis quelques temps maintenant, je me suis séparée de nombreux produits chimiques et contenants des perturbateurs endocriniens dans ma salle de bain. Au début, les premiers pas sont difficiles. On peut se perdre et ne voir que les problèmes. A travers ce défi, j'espère bien vous montrer qu'il existe des solutions simples et naturelles pour prendre soin de sa bouche. J'ai déjà eu l'occasion de vous donner une recette de bain de bouche aux clous de Girofle cet été, et j'ai encore d'autres idées à vous partager. Avant de débuter le défi, petit zoom sur les dentifrices, bains de bouche, et autres produits. 



Que contiennent les dentifrices et les bains de bouche : 


En regardant bien les rayons où sont vendus ces produits en supermarchés, on remarque vite que l'offre est segmentée. Les marques multiplient l'offre : dents sensibles, anti-plaque, blancheur. Et il devient difficile de faire le tri, de choisir parmi la multitude de propositions. Or, il faut savoir que les dentifrices et bains de bouches vendus en supermarché, sont classés dans la catégorie "cosmétique". Ceux vendus en pharmacie ont du faire des tests prouvant leur efficacité et doivent avoir obtenu une autorisation de mise sur le marché. 

Cette autorisation n'est pas nécessaire pour les dentifrices que l'on trouve ailleurs. La règlementation les oblige seulement à prouver leur non toxicité et à se conformer à une liste d'ingrédients autorisés ou interdits. Aussi, ils faut savoir que les affirmations indiquées sur le packaging n'ont pas à être prouvées : anti-tartre, sensibilité, gencive saine, blancheur, protège des caries, haleine fraiche, etc
Il ne faut pas s'attendrir les organismes qui apposent leur logos sur ces boites. Ces derniers comme l'U.F.S.B.D (Union française pour la santé bucco-dentaire) ou la F.D.I (Fédération internationale dentaire), ne sont sollicités que pour apporter une caution aux marques. Ils vérifient le respect des normes et la teneur en fluor. C'est bien l'ingrédient dont la présence est la plus scandée notamment en ce qui concerne les dentifrices. Mais pourquoi ?

Tout comme le calcium, le fluor entre dans la constitution des os et des dents.  Dans les années 1950, le constat a été fait d'une carence en fluor chez de nombreux enfants. Dans ces années d'après guerre, la solution a été trouvée de l'introduire dans les dentifrices, mais aussi l'eau potable afin de pallier cette carence. Si le fluor prévient des caries, l'excès de fluor peut entraîner la fluorose : Elle se manifeste par des tâches blanches ou marbrures sur les dents. Elle peut aussi toucher le squelette, ce qui est plus grave. Aujourd'hui on déconseille le fluor chez les enfants, car leurs dents sont en phase de minéralisation et cela pourrait les altérer à long terme. Cette maladie est irréversible.



Que nous réserve l'analyse de la liste INCI de ces produits ?


A l'instar d'autres produits cosmétiques, les dentifrices sont susceptibles de contenir des perturbateurs endocriniens. Ces composants ne sont pas sans innocuité, ils interfèrent avec notre système hormonal et sont à éviter. Quels sont les ingrédients à éviter quand on lit une liste INCI ? Il y en a un certain nombre, citons les plus courants : 

  • Les parabènes : methylparabène, propylparabène, butylparabène, etc. 
  • Le phenoxyethanol : un antigel. 
  • Le triclosan : un pesticide.

Pour en savoir plus sur les perturbateurs endocriniens, je vous invite à lire cet article sur le blog Oolution ainsi que celui-ci sur le blog Consomouslim. 



Et la brosse à dent ? 


De prime abord, elle ne contient rien de dangereux. Elle est tout de même en plastique et les fabricants nous incitent à en changer tous les trois mois pour une meilleur hygiène. Vraiment ? Ceci n'a d'intérêt que d'augmenter notre fréquence d'achat. En effet, rien ne vient approuver scientifiquement ces dires. En revanche, une brosse à dent avec les poils ébouriffés doit être changée. Et ceci dépend de l'utilisation que nous en faisons, une pression légère sur les dents est suffisante. Un brossage trop énergique entraine une irritation des gencives. 

Il existe donc des alternatives à cette brosse à dent en plastique. Vous connaissez sûrement la brosse à dent en bambou ou le siwak, mais il y en a bien d'autres...


En prenant tout ce qui a été dit en considération, je trouve cela très dérangeant. Les fabricants ne sont pas les mieux placés pour prendre soin de notre hygiène bucco-dentaire, en dépit de leurs efforts pour nous convaincre. Alors, à travers ce défi, je tiens bien vous montrer qu'il existe des solutions faciles, simples, naturelles et écologique pour prendre soin de sa bouche sans pétrochimie et en diminuant ses déchets. 


Comme le mois précédent, je vous invite à participer aux échanges à travers le groupe Facebook, ou sur Twitter (dans ce cas envoyez-moi un tweet pour que je puisse vous ajouter à la discussion ). 

 
 http://www.facebook.com/lesideesdesamia https://twitter.com/LesideesdeSamia http://instagram.com/lesideesdesamia

7 commentaires :

  1. Coucou, très intéressant comme défi en effet. Je ne savais pas la différence entre les dentifrice en pharmacie et ceux en grandes surfaces, mais moi j'achète en magasin bio pour le moment (pas encore tester du fait maison). Je vais tenter de relever ton défi du mois :-)

    RépondreSupprimer
  2. Coucou Samia suis partante pour relever ton défi. Ayant suivi les cours d'aromathérapie et en plein dans ceux de la cosmétologie maison, j'apprécie tes articles qui m'aident bien souvent. À bien vite et encore merci pour ton blog si attrayant.
    Lili Rosalie.

    RépondreSupprimer
  3. Coucou Samia suis partante pour relever ton défi ...Ayant suivi les cours d'aromathérapie et en plein dans ceux de cosmétologie maison, tes articles m'aident bien. Merci à toi pour ce blog attrayant, j'adore y voyager... belle soirée à toi. À bien vite.

    RépondreSupprimer
  4. Hyper intéressant, justement ce mois-ci je vais me pencher de plus près sur l'hygiène bucco-dentaire au naturel ! Je vais tenter de dénicher la meilleure solution pour un dentifrice et une brosse à dents naturels, bons pour la santé, efficaces, pas trop cher, sans fluor, bio si possible et sans déchet si possible (ou compostables !). Un GROS défi ahah

    RépondreSupprimer
  5. Coucou Samia, super intéressant ton article. Je ne me suis jamais penché sur la composition d'un dentifrice. Ca fait peur : antigel et pesticide. Ils n'y vont pas de main morte. Heureusement, j'ai trouvé un dentifrice vegan qui va bien pour mes dents ! Bises

    RépondreSupprimer
  6. Coucou samia, très bon défit car il nous touche tous les jours. La plus part du temps les genre ignore la composition des dentifrice et ils ignorent et ne veulent pas le savoir c'est hallucinant quand j'en parle autour de moi on me prend pour une hippie dérangé barré dans un tripe!!! Pourtant tous le monde ferrait mieux d'ouvrir un peu plus les yeux! Pour ma part j'essais de faire des efforts de mon coté je me brosse maintenant les dents avec un dentifrice en poudre à base de plante ayurvédique VICCO.
    Je vais bientôt investir dans une brosse a temps en bois.
    Merci encore pour tes articles géniaux!
    bises

    RépondreSupprimer
  7. Super article ! J'ai vite abandonné le dentifrice fluoré car il me faisait mal aux dents. J'utilise le bio de Cattier qui est parfait mais un peu cher. Bises :-) Veronika

    RépondreSupprimer

✿ Laisser un petit mot. Je réponds toujours ✿

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...